De l’importance d’avoir des rêves

ÉCRIT PAR

Camille BORNIER

Je ne sais pas vous, mais quand vient la période des Fêtes, j’ai très envie de croire en tous

ces messages que transmettent les films de Noël. Vous savez, cette idée que tout est

possible et qu’il suffit de croire en ses rêves pour qu’ils se réalisent.

Mais pourquoi avoir des rêves ? Pourquoi est-ce si important ?

Je ne sais pas vous, mais quand vient la période des Fêtes, j’ai très envie de croire en tous

ces messages que transmettent les films de Noël. Vous savez, cette idée que tout est

possible et qu’il suffit de croire en ses rêves pour qu’ils se réalisent.

Mais pourquoi avoir des rêves ? Pourquoi est-ce si important ?

- Avoir des rêves donne du sens à notre vie.

« C’est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante » - Paulo

Coelho

Nos rêves nous permettent d’avoir un but, un résultat à atteindre. Je préfère partir sur une

notion de résultats à atteindre plutôt que d’objectifs, car ainsi, on est déjà dans la

visualisation. Les rêves donnent tout simplement du sens à nos actions du quotidien. Ils sont

un moteur pour répondre à nos ambitions.

Les rêves permettent également de rendre plus douces certaines actions que nous n’aimons

pas mais par lesquelles nous sommes obligés de passer pour les atteindre.

Exemple : Je n’aime pas trop mon travail, mais je rêve d’avoir une maison confortable avec

un grand jardin pour y cultiver un potager. Pour cela il me faut de l’argent, alors même si je

n’aime pas trop mon travail, je me motive tous les matins en me disant que mon salaire

participe à la réalisation de mon rêve.

- Avoir des rêves donne de la saveur à notre vie.

Les rêves que nous avons nous permettent de porter notre attention sur une vision

meilleure de nous-même et de notre situation. Ainsi, notre cerveau se concentre sur les

résultats positifs de nos actions, ce qui nous encourage à poursuivre. On utilise ici le principe

de l’imagerie mentale qui repose sur le fait que les connexions neuronales au niveau du

cerveau sont quasiment les mêmes, que la scène soit réelle ou qu’elle soit imaginée.

Exemple : Je rêverai d’animer des conférences. Je m’imagine alors animer une conférence de

manière à ressentir l’état recherché. Ce que je ressens, de la confiance, du charisme, de

l’assurance, le plaisir d’avoir un impact dans la vie des gens qui m’écoutent lors de ma

conférence imaginaire. Je le ressens dans la réalité. Cela me motive alors à continuer de

mettre des choses en place ou à me remettre au travail si j’ai perdu ma motivation.

- Avoir des rêves permet de dépasser ses limites.

Il est important de ne pas s’imposer des limites. En effet, nos rêves peuvent sembler futiles

ou encore irréalisables. C’est souvent le regard des autres qui nous met des barrières.

« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles » - Oscar

Wilde.

Exemple : Je rêverais de devenir pâtissier, mais j’ai 50 ans, il est trop tard pour moi. Et puis si

jamais cela ne fonctionnait pas, je risque de perdre ma sécurité financière, même si mon

travail ne me plait pas…

- Avoir des rêves stimule notre imagination

Nous sommes amenés à faire preuve de créativité afin de mettre en place des actions pour

atteindre nos rêves. En effet, il faut bien se dire que rien ne tombe du ciel. Il faut créer les

opportunités. On peut se dire qu’on rêve de gagner au loto, mais si l’on ne joue pas, on ne

risque pas de gagner. On peut aussi vouloir changer de travail, mais si on ne cherche pas, si

on ne refait pas son CV, qu’on ne le diffuse pas, qu’on ne rencontre pas de personnes

susceptibles de nous aider, il y a vraiment peu de chances que le job de vos rêves se

présente à vous.

Exemple : Je souhaite pouvoir vivre de mon travail et donc développer ma clientèle. Dès que

l’on me propose de rencontrer telle ou telle personne, d’assister à une conférence, à une

table ronde, etc… je dis oui. Je travaille également sur un plan de communication que je

mets concrètement en place en rédigeant des articles, en finalisant mon site internet, en

organisant des sessions de démonstration, etc…

- Avoir des rêves nous apprend la patience et la résilience

Les rêves peuvent nécessiter des années de travail, de rencontres, d’aléas... Il faut apprendre

la patience, la résilience et ne pas se décourager. Comme le disait Winston Churchill, « le

succès, c’est être capable d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme. »

Exemple : Je prospecte pendant des mois. Aucun retour positif, lorsque j’ai la chance d’avoir

un retour. Je ne me décourage pas. J’analyse la situation, je cherche d’autres moyens de

prospecter, je me réjouis des petits succès (nouveaux contacts obtenus, nouvelle rencontre,

finalisation des conditions générales de vente, lecture intéressantes pour compléter mes

compétences,…). Un jour, au hasard d’une rencontre dans un mariage ( !), je décroche mon

premier contrat…

Faut-il chercher à réaliser ses rêves ? Les réaliser n’est-ce pas les perdre ? Le voyage en luimême

n’est-il pas la destination ?

Il ne faut pas avoir peur de ne plus avoir de rêves une fois ceux-ci réalisés. La réalisation d’un

rêve est souvent le point de départ pour un ou de nouveaux rêves.

Un autre point auquel il faut penser, c’est qu’il est parfois nécessaire de prioriser ses rêves.

En effet, quelquefois certains nécessitent un peu de budget pour lequel il faut économiser.

Faire passer un rêve « simple à réaliser » avant un rêve à plus long terme permet de garder

la motivation pour avancer dans tous ses projets.

Et si nos rêves changent au cours des années, c’est bien normal. On peut se rendre compte

que certains rêves se sont réalisés sans que l’on s’en aperçoive. Les rêves ne sont pas les

mêmes en fonction des âges. On peut se mettre à rêver à deux, puis en famille. Tous ces

éléments font faire évoluer nos envies et c’est logique. Parfois, on peut s’apercevoir qu’un

rêve n’était finalement pas vraiment le nôtre, mais plutôt celui de nos parents, de la société.

Eh oui, il faut avoir conscience que notre éducation, notre environnement, la société peut

conditionner nos envies. Il faut donc vraiment se poser la question « quels sont NOS

rêves » ? sans se mettre de barrières financière, logistique, d’âge,…

Enfin, garder à l’esprit que le résultat, la réalisation du rêve n’est pas toujours une fin en soi,

mais un chemin parsemé d’apprentissages et qu’il est important de profiter du voyage,

d’apprécier les rencontres, de célébrer chaque étape qui vous amène vers le succès.

Mais comment s’y prendre, par où commencer ?

Je vous propose ici une façon de faire qui peut tout à fait vous convenir… ou pas du tout ! Je

n’ai pas la prétention de détenir la solution. Vous seul savez ce qui vous convient le mieux.

Cependant, je vous partage une des nombreuses idées qui peuvent vous aider.

Étape 1 – le tableau de rêve/de visualisation

Le tableau de rêve est un moyen concret de réfléchir à ses rêves, de les matérialiser, de les

concrétiser et pouvoir se les approprier et les incarner. Ainsi, vous créez l’énergie du champ

des possibles.

Eh oui, pour réaliser ses rêves, il faut en avoir. Alors commencez par vous poser la question :

quels sont mes rêves ? Vous pouvez en avoir autant que vous voulez. Ils peuvent être

immenses ou tout petits. Ils peuvent être à long terme ou à court terme. Encore une fois, ne

vous mettez pas de limites.

Une fois que vous avez identifié vos rêves, notez-les et trouvez des images qui les

représentent. Ces images doivent vous faire vibrer. Cette vibration énergétique positive aura

un impact puissant sur vous. Ensuite, affichez votre/vos tableau(x) dans un endroit visible

comme sur votre frigo ou dans votre entrée. C’est à vous de déterminer le meilleur endroit.

La visualisation quotidienne de vos rêves vous aidera à garder votre motivation, à rester

focaliser sur ce qui est important pour vous et permettra que renaisse l’énergie du champ

des possibles à chaque regard posé sur vos rêves.

Il est préférable de réaliser un tableau pour le côté professionnel et un autre pour le côté

personnel/familial de sa vie. En effet, les énergies associées (Yin pour le perso, Yang pour le

pro) ne sont pas les mêmes. Elles n’ont pas la même intensité, pas la même fréquence.

Pensez à écrire l’année et associer un mantra pour renforcer encore plus votre intention.

Écrire fortifie votre demande à l’univers, cela permet de conscientiser, cela ajoute plus de

matière à vos rêves. Mettez-y également de la couleur. Il faut que cela vous attire. S’il n’y a

rien qui vous attire, s’il est plat, vos rêves seront tout aussi plats…

Étape 2 – Analyse des conditions de réalisation

Une fois votre tableau réalisé, il est temps de réfléchir à comment réaliser ses rêves ?

Répondre à cette question va vous aider à les prioriser. Quels sont ceux qui demanderont du

temps, quels sont ceux qui sont les plus accessibles rapidement ?

Lors de cette étape, il est important de penser à des actions concrètes à mettre en oeuvre

pour réaliser ses rêves et qu’ils deviennent réalité. Ces actions peuvent être de toutes

petites actions, mais elles doivent être concrètes car elles vous aideront à avancer, à avoir

un vrai plan de match, à voir les progrès se réaliser afin de soutenir votre motivation et votre

enthousiasme. Je vous invite à considérer la théorie des 5P : Le Plus Petit Progrès Pertinent

Possible (https://nrgy-training.fr/5p-plus-petit-progres-pertinent-possible/).

Étape 3 – Parlez-en !

En effet, il est important de parler de ses rêves à des personnes de confiance qui pourront

vous aiguiller. Être accompagné et encouragé participe énormément au succès de vos

actions. Vous pourrez trouver un soutien auprès de vos parents, votre conjoint(e), vos

enfants, votre famille en général. Vous trouverez certainement des sceptiques même parmi

vos proches. Souvent cela est dû à une peur injustifiée : peur que vous vous trompiez, peur

que vous n’y arriviez pas, le chagrin, la déception que cela vous causera. Ne leur en veuillez

pas, c’est normal. Cela part toujours d’un bon sentiment et c’est souvent une preuve

d’amour. Prenez cette réticence comme une opportunité pour développer votre

argumentaire. En effet, vous pourriez avoir besoin de ces arguments tout au long du chemin

vers la réalisation de vos rêves (auprès des banques, des investisseurs, des clients, des

professeurs, des recruteurs, de toute personne susceptible d’être une pièce du puzzle de vos

rêves).

Les amis aussi sont une vraie ressource. Ils peuvent avoir la même réaction « négative »

stimulée par la peur que vous souffriez. Mais ils peuvent souvent être aussi, voire plus

enthousiastes, que vous. Ils peuvent vous pousser, vous accompagner. Ils vous connaissent

bien et pourront vous apporter un regard éclairé sur la situation et vous aider dans vos

moments de doutes.

Enfin, vous pouvez envisager un accompagnement auprès d’un professionnel : psychologue,

coach sportif, coach en accompagnement, etc... Les professionnels ont une batterie d’outils

qui sont faits pour vous aider dans vos réflexions, stimuler votre motivation, gérer votre

stress, votre temps… De plus, ils ne vous connaissent pas aussi bien que votre famille et vos

amis et ils auront ainsi un regard extérieur, plus objectif. Dans ce domaine, le cheval est le

champion toute catégorie de l’objectivité. En effet, il ne juge pas et est un miroir de nos

émotions. Il est en mesure de vous révéler à vous-même et de mettre en avant vos forces et

vos axes d’évolution. La coach en accompagnement assisté par le cheval que je suis est la

traductrice des réactions de l’animal.

J’espère que ces quelques lignes vous inspireront et vous aideront dans vos réflexions. Je

conclurais en disant :

“Au lieu de rêver ta vie, vis ton rêve !”.

Camille BORNIER - REFLEQUUS

Contactez-nous


© 2023 Clariom Conseil. Tous droits réservés. | Mentions légales

Site réalisé par le Studio Saperlipopette